Sommaire

Fermer
thumbnail

Sous embargo jusqu'à fin août, Sacred 3 était pourtant bien présent à la Gamescom pour une petite présentation en behind closed door.

Alors, pour ceux qui n'auraient pas joué aux précédents opus, je vais faire une rapide présentation de la saga : c'est une série de Hack & Slash dans la veine des Diablo avec l'accent mis sur l'apect RPG et la customisation des personnages.

La caméra change d'angle lors de certains passagesLa présentation du jeu a été axée sur le mode coopération du jeu car ce serait le fer de lance de Sacred 3, un point qui avait été nagligé sur les titres précédents. Bien que jouable en solo, le jeu prendrait tout son sens à plusieurs joueurs. Sacred 3 proposerait une panoplie de classes différentes (guerrier, lancier, etc.), qu'il faudra choisir avec précaution lors des parties en coop afin de profiter de la synergie entre les personnages. D'après les développeurs, Sacred 3 réinventerait la coopération dans un jeu vidéo.

Malheureusement, je n'ai pas pu voir ce fameux mode "révolutionnaire" à cause d'un souci technique, je ne vais donc vous donner mes impressions que sur le solo.

Le décor est dynamique et les ennemis volent volent bienPour cette présentation, les développeurs avait choisit de nous montrer le guerrier. On retrouve tout de suite ses marques : les combats sont dynamiques et sanglants mais non sans subtilité. Vous devrez adapter votre stratégie en fonction de vos ennemis : s'ils ont des boucliers, vous devrez les contourner, etc. Il y a aussi un système de combo et le moteur physique rajoute du charme au jeu (les corps volent très bien).

Sacred 3 est assez beau : les effets des sorts sont impressionnants, les décors bénéficient d'une réelle patte artistique et se constituent souvent de plusieurs niveaux dynamiques. Entendez par là que vous verrez souvent de l'animation en background dans les décors. Les développeurs étaient d'ailleurs particulièrement fiers d'un petit effet de caméra qu'ils avaient travaillé : en passant sur un pont suspendu, la caméra change d'angle pour vous laisser admirer le paysage. L'effet rend plutôt bien, reste à voir si cela aura une incidence sur le gameplay.

Le jeu est basé sur le mode coopérationSi vous avez joué aux épisodes précedents, vous vous souvenez certainement que les Sacred sont des jeux à monde ouvert. Alors quid de Sacred 3? Hé bien, ça pue un peu, mais ce ne sera plus le cas. Le jeu reprendra le modèle de diablo 3 : des zones ouvertes par lesquels vous pouvez accéder par téléportation une fois découvertes, mais pas de monde réellement ouvert. D'après les développeurs, ils ne voulaient pas créer de la durée de vie artificiellement en forçant les joueurs à faire des aller-retours. Mouais, c'est con, parce que dans un RPG, les aller-retours contribuent énormément à l'immersion et au sentiment d'appartenance au monde. Sans eux, le joueur risque de ne plus se souvenir de l'univers du jeu. Vous vous souvenez avec nostalgie de l'univers de Diablo 3, vous? Moi, non.

Bref, vous l'aurez compris en lisant ces quelques lignes, Sacred 3 compte bien tirer la bourre à Diablo 3 en jouant sur ses plate-bandes. Il reprend beaucoup d'éléments qui ont fait le succès du titre (combats "meaty", backgrounds dynamiques, portails de téléportation, etc.) et y ajoute un twist : un mode coopération supposé novateur. Est-ce que ce sera suffisant pour détroner le roi Diablo? Aucune idée. Mais d'après ce que j'en ai vu, le jeu à l'air très bien rodé, avec un gameplay solide et une réalisation très convaincante. En tous cas, le jeu pourra proposer une alternative intéressante aux fans du genre. Il va donc falloir garder à l'oeil ce titre qui se profile comme un concurrent sérieux au poids lourd de Blizzard. La sortie du jeu est prévue sur PC, PS3 et Xbox 360 en 2013.

Plus d'images