Sommaire

Fermer
thumbnail

On connait tous le gôut prononcé des japonais pour l'insolite, voire le ridicule, en témoigne ce superbe site. Et on apprécie tous le gigantisme de certains mangas. Broly aussi. Mais jusqu'où peuvent-ils aller? Quelle est la limite? Qu'est-ce que l'univers? Quelle est la différence entre une galaxie et un shuriken? Toutes ces réponses sont dans Tengen Toppa Gurren Lagann. Rien que le nom est ridicule : Tengen Toppa Gurren Lagann. Quatre mots qui en paraissent le double une fois prononcés, mais qui donnent déjà une petite idée des prédispositions de cet anime.

De l'action, du drama et de l'awesomeness à la pelleteuse, que demande le peuple?

L'histoire se déroule dans un futur lointain où les hommes sont forcés de vivre dans des villes souterraines. Voilà le plot de départ, qui ne vous intéressera que pour le premier épisode. En 27 épisodes, divisés en 2 saisons, l'histoire évolue très vite et ne vous laissera jamais reprendre votre souffle. Seul le premier épisode est assez bof, car son déroulement est très classique et les métaphores utilisées sont assez ridicules. Mais si on les trouve nazes, c'est parce qu'on ne prend vraiment la mesure du manga qu'à partir des épisodes suivants. Comment deviner dès le premier épisode que toute cette stupidité n'est pas une maladresse de la part des scénaristes, mais, ni plus ni moins, que les spaghetti bolognaises qui accompagnent le tabasco? Oui, je sais, ma métaphore est ridicule et ne veut rien dire.

Ne vous attendez pas à des concessions au niveau de l'histoire : les gens meurent. Et c'est peut-être ce qui équilibre les choses. Quand vous avez, d'une part, des situations plus rocambolesques les unes que les autres, et d'autre part, une histoire prenante avec des héros attachants et mortels, ça donne de la crédibilité à l'ensemble.

Don't believe in yourself. Believe in me!L'univers du manga a une personnalité très marquée, et le style graphique a une touche bien particulière. La bande-son n'est pas en reste et vous restera en mémoire un bon moment. En somme, la réalisation de cet anime est remarquable, attestant du soin apporté à cette oeuvre originale.

Oh! J'ai failli oublier : il y a des méchas, beaucoup de méchas. Si vous voulez de l'action, vous ne serez pas en décu : entre combats de méchas, combats au corps à corps, ou encore combats surnaturels, il y en a pour tous les goûts. Le tout déservi par une animation de haute volée.

C'est tellement ridicule que ça déchire

Quand vous pensez à "grand", vous imaginez quoi? L'étoile de la mort? Le soleil? La galaxie? Oui, tout cela est relativement grand. Relativement. Eh bien, figurez-vous que ce n'est pas si grand que ça, au final. Et après avoir regardé Gurren Lagann, vous partagerez mon point de vue.

Sans trop vous spoiler, je peux vous dire que vous ne verrez jamais de mécha aussi grand que dans Gurren Lagann. A tel point que le sentiment de "c'est ridicule" est instantanément écrasé par le sentiment de "c'est tellement awesome", et le mélange des deux donne des scènes épiques aux dimensions totalement démesurées. Pour ne rien gâcher, l'évolution dans les tailles se fait progressivement, et à chaque fois, vous vous direz la même chose : "Comment est-ce possible? C'est beaucoup trop grand!" (C'est ce qu'elles disent toutes, btw)

Moi? Racoleur? Jamais!Mais au final, toute cette débacle de méchas démesurés n'est qu'un détail. En tant que shonen, le moteur de l'anime est les valeurs du héros, à savoir "n'abandonne pas, vise toujours plus haut, etc." Attendez-vous donc à des scènes savoureuses où le héros rejette les arguments parfaitement crédibles des antagonistes à grands coups de hurlements désarticulés et de répliques racoleuses. Le tout mixé avec une pincée de drama parfaitement dosée. Et n'oublions pas les boobs (cfr. le paragraphe précédent), qui ne ratent pas une occasion pour rebondir comme du plum pudding. Du tout bon, quoi.

Un Must-See

Sorti en 2007, Tengen Toppa Gurren Lagann n'a pas perdu de sa superbe et reste encore aujourd'hui un anime d'anthologie. Magnifiquement mis en scène, supporté par une réalisation très solide et une histoire bien écrite, et tamisé d'une bonne couche de what the fuck, cet anime de 27 épisodes est une aventure épique à ne manquer sous aucun prétexte. Que vous soyez fan de mécha ou non, il suffit d'aimer les shonen pour apprécier Gurren Lagann. Sachez aussi que la série a été rééditée en 2 films, et, bien que certaines scènes ont été rajoutées, d'autres ont été retirées. Le visuel a toutefois été légèrement amélioré. Personnellement, je préfère la structure en épisodes qui permettent au spectateur de souffler et d'accrocher aux cliff-hangers entre les épisodes. Vous ne devriez pas avoir trop de mal à vous procurez les intégrales en VOSTFR dans les magasins de multimédia (et sinon, ce ne sont pas les solutions qui manquent ;o). Dans tous les cas, n'hésitez pas et profitez du weekend pour découvrir un des meilleurs animes de ces dernières années!

Plus d'images