Sommaire

Fermer
thumbnail

Compliqué cette semaine de sortir quelque chose du lot. Entre la reprise de Star Wars par Disney, les nouvelles images du prochain Trackmania ou les news de GTA V, et j'en passe, l'actu a été riche cette semaine, presqu'autant que Bernard Arnault. Mais ce que nous avons retenu, c'est le tant attendu Assassin's Creed III.

Rien de très original de mettre en avant Assassin's Creed nous direz-vous. C'est vrai, mais c'est au-delà du jeu que voulons mettre notre coup de lampe. Car ce qu'il est important de réaliser, c'est qu'Ubisoft a clairement réalisé une prouesse. On attendait AC, on savait qu'il allait être bien, et c'est le cas. Mais Ubisoft a été plus loin. Plus loin au point de rendre Assassin's Creed indispensable. Une vie sans essayer l'Animus, c'est comme une vie sans essayer l'alcool. Ça ne se fait plus et ça n'a aucun sens. 

Toi, je te gagne.Ce qui nous plaît dans ce qu'a réalisé Ubisoft, c'est qu'à Montréal, on n'a pas juste fait une mise à jour graphique avec quelques nouvelles quêtes. Non, non, non. Le jeu a été revu de A à Z, et même de fond en comble, Ubisoft s'est attelé à tenter de supprimer ce qui faisait encore défaut dans la série. Même plus, certains points, comme les combats qui étaient déjà agréables, ont été complètement retravaillés pour nous donner encore plus de plaisir. Et qu'est-ce qu'on aime ça le plaisir. 

Ça va saigner !L'ambiance qui faisait tant le charme des précédants volets et qui nous immiscait dans l'action s'est, elle aussi, vu retravaillée, ou plutôt améliorée. Même avec le combi tv-vhs 15" sans son reçu à votre grande communion, il y a moyen de se sentir en plein centre de l'action, où que ça soit. Autant dans la jungle, qu'en Angleterre ou à Boston. Unbelievable. 

Et ça ne s'arrete pas là. C'est ici que nous nous prenons une belle biffle, puissante, précise et efficace. A l'instar d'un Red Dead Redemption, de multiples quêtes secondaires sont accessibles et vous permettent par exemple de découvrir les animaux de la fôret et de les chasser. Comme dans Dear Hunter.
Ensuite, avec tous les animaux tués sauvagement, vous pouvez monter votre petite business, votre petite communauté et développer le tout pour devenir un magnat de la peau de bête. Comme dans plein de jeux.

A l'abordage moussaillon !Ce n'est pas fini ! Ces quêtes secondaires ne sont pas vraiment des quêtes, ce sont des petites quêtes, des quéquettes en somme. Il y a encore mieux. Si, c'est possible. Dans Assassin's Creed III se trouve un jeu à part entière dans le petit jeu du jeu. Faut se concentrer un minimum pour comprendre, c'est depuis que nous écrivons aussi pour RTL. Bon, on en vient à ce jeu alternatif, mais en même temps, si vous savez tout, vous ne viendrez plus lire le test... Donc, nous n'allons pas tout dire. Tout ce que nous dirons, c'est qu'il faut jouer au pirate en bateau. Et qu'être le Capitaine fist crochet, c'est parfois cool !

Bref, félicitations à Ubisoft pour cet incroyable jeu. Vous pourrez, sous peu et peut-être, découvrir avec amour et gaieté, notre test. Et vous pouvez également acheter le jeu en attendant. 

Plus d'images