Sommaire

Fermer
thumbnail

Faut-il encore présenter les nobles héros que sont devenus Ratchet and Clank ? Apparus pour la première fois en 2002 sur la playstation 2, nous incarnons le lombax Ratchet et son fidèle robot Clank dans un univers futuristes, munis de gadgets et d’armes en tout genre. Pour les 10 ans de la franchise, Insomniac propose un jeu qui rassemble jeu de tire, jeu de plate-forme et Tower defense.

Un concept intéressant dit comme ça, mais qui ne m’apparait au final pas aboutit. Et si le plaisir de retrouver Ratchet dans un nouvel opus est bien présent, celui-ci aura du mal à convaincre pleinement les fans de la première heure.

Pour le côté histoire, on retrouve l’ancien Président Galactique Qwark et ses comparses Ratchet and Clank rassemblés afin de combattre un mystérieux individu qui sème le chaos sur différentes planètes. La célèbre Qforce est alors reformée et doit s’occuper de relancer les systèmes de défense sur différentes planètes. Nous commençons avec 6 générateurs à défendre quoi qu’il en coûte, subissant vagues après vagues les attaques d’ennemis de plus en plus nombreux et de plus en plus coriaces.

Des sessions en 3 phases

Chaque partie comprend 3 phases. La première d’exploration et de reconnaissance, consistant à récolter un maximum de boulons et de débloquer des armes afin de pouvoir acheter des structures de défenses.

La deuxième comprend la mise en place de ces structures. Il faudra donc être sur d’avoir récolté le plus de boulons possible afin d’élaborer une défense solide protégeant les 6 générateurs. Pour cela, une astuce pour avoir une grande quantité de boulons consiste à retourner sur le phénix une fois l’exploration terminée et revenir sur la partie. Ainsi, caisses et ennemis réapparaiteront, mais les noeuds capturés et les éléments de défenses seront toujours en place. On peut apparenter cela à de la triche, oui je l’avoue, mais il n’y a pas de mal à utiliser les atouts du jeu le mieux possibles.

La troisième phase consiste à attaquer la base adverse et de retourner à la base alliée afin de la défendre d’une attaque majeure. C’est là que tout se complique. Les vagues d’ennemis sont nombreuses et c’est parfois avec beaucoup de souffrance qu’il faudra résister jusqu’à ce que le système planétaire soit remis en place.

Si l’exploration est intéressante, rassemblant quelques éléments issus des anciens opus, tels que les tuyaux et le swinger, les vagues incessantes d’ennemis nous obligeront à retourner régulièrement à la base. Si on ajoute à cela le fait que les défences ennemies réapparaissent lorsque l’on quitte la zone, ont obtient un mélange entre tower defense et aventure qui se monte peu efficace. Heureusement, la campagne peut se jouer en mode solo ou en coopération (en local ou en ligne). Cela permet donc de se partager les tâches et de pouvoir gagner un temps non négligeable.

Et l’évolution des armes dans tout ça ?

Le système d’évolution des armes et des grades reste présent, mais ne me semble nullement indispensable. Le choix des armes est vaste, certaines sont extrèmement destructives, d’autres permettent de ralentir les ennemis, d’autres de les transformer, tout cela est très chouette, mais on se rend vite compte qu’il est possible de finir le jeu avec seulement 2 de ces armes. Et si nous pouvons choisir de jouer avec Ratchet, Clank (dans sa version géante) et Qwark, la seule différence réside dans le skin. Les 3 compères possendent les mêmes armes ainsi que les mêmes aptitudes.

Le scénario commence bien avec l’apparition d’un mystérieux méchant et que l’humour reste bien présent dans cet opus, mais je vous avoue que je n’en ai pas moins été déçu. Si le développement d’un scénario explosif n’a jamais été le point fort de la franchise, nous vivons une aventure relativement inintéressante. C’est avec un gout de trop peu et un “quoi, c’est déjà fini” que j’ai vu apparaître sur mon écran le générique final.

Pour rallonger quelque peu la durée de vie du jeu, des épreuves multijoueurs en lignes ont été rajoutées. Les combats 1 contre 1 ou 2 contre 2 comportent 3 phases : Premièrement le joueur doit acquérir des positions; permettant d’obtenir armes et boulons dans le but d’organiser les défenses et l’attaques de la base ennemie. Pour la dernière phase, le joueur devra recruter des troupes afin de pouvoir détruire les générateurs ennemis.

“C’est de toute beauté”

Si la durée de vie et le scénario ne semblent pas aboutis, les points forts restent le graphisme et la bande son qui sans être des chefs-d’œuvre sont réalisés avec beaucoup de briau et sont agréables tant à l’oeil qu’à l’oreille. L’univers de Ratcher et le doublage des voix est convainquant et nous plonge complètement dans la partie.

Tout cela semble dans un premier temps fort sympathique avec toute cette stratégie et cette action, mais on aura vite fait de faire le tour à cause du peu de maps présentes dans le pack de base. Mais rassurez-vous ! Des nouvelles maps et des nouveaux skins seront proposés dans les prochains DLC. Et puis, dites-vous qu’avec un jeu à si bas prix, on ne peut pas non plus crier au scandale.

Les plus

  • Un univers vraiment sympa
  • Un peu d'humour dans ce monde de brute
  • Un bon rapport qualité/prix

Les moins

  • Un jeu un peu répétitif
  • Un scénario quasi inexistant
  • Une durée de vie un peu courte

Editeurs : Sony

Développeurs : Insomniac Games

Genre : Action, plate-forme, Tower Defense

Multijoueurs : 2 joueurs en local et 4 joueurs en ligne

Classification : Déconseillé aux -7 ans

Existe sur : PS3 et PS Vita

Note : 14/20

Plus d'images