Sommaire

Fermer
thumbnail

L'année se termine et comme c'est moi qui doit publier le dernier Coup de Projo de 2012, je me suis dit que j'allais faire un compte rendu de mes impressions sur les animes sortis en l'An Psy 0.

Et il n'y a pas à tortiller du boudin, on a été gâté cette année-ci. Entre la suite d'Eureka Seven, les nouvelles licences ambitieuses comme Guilty Crown et les petites perles comme Daily Lives of High School Boys, Another, K et bien d'autres, on est passé d'une bonne surprise à l'autre. Mais il y a un anime qui s'est démarqué des autres en plaçant la barre bien plus haut et en écrasant presque unanimement toute la concurrence : Sword Art Online.

Une histoire de gamer

Le pitch de départ de l'anime est assez simple : vous êtes un joueur dans un MMORPG en réalité virtuelle (tout se passe dans la tête du joueur via un casque spécial : vous êtes dans le jeu), mais à la fin de votre premier jour de jeu, vous apprenez que vous ne pourrez pas vous déconnecter. La seule façon d'y arriver est de finir le jeu, composé de 100 niveaux chacun gardés par un boss très puissant. Et, cerise sur le gâteau, si vous mourrez dans le jeu, le casque de réalité virtuelle enverra une décharge électrique dans votre cerveau, ce qui vous tuera instantanément. La mort dans le jeu est réelle.

Vous pensez peut-être que le coup d'avoir un manga basé sur un MMO est original, mais ce n'est pas le premier. Un des plus connu est Yureka, un manga coréen (manhwa pour les intimes), qui n'a pas été adapté en anime malgré son succès.

Mais ce qui différencie Sword Art Online de ses concurrents est son approche plus dramatique : les joueurs sont prisonniers du jeu et le moindre faux pas peut leur coûter la vie. Et comme ils ne peuvent pas se déconnecter du jeu, ils y vivent réellement, 24/7. Sword Art Online n'est plus un jeu, mais un autre monde duquel ils doivent s'accomoder, et ce, jusqu'à ce que quelqu'un réusse à terminer le jeu, ce qui est, si pas impossible, extrêment difficile.

Cependant, alors que l'on pourrait s'attendre à une progression lente de l'histoire, jour après jour, niveau après niveau, celle-ci avance très vite. La narration est dirigée de main de maître et même si son rythme est soutenu, elle n'essouffle jamais le spectateur. L'équilibre entre action, émotion et comédie est remarquable.

Une réalisation à la hauteur de ses ambitions

Si vous avez déjà regardé la vidéo ci-dessus, vous vous serrez vite rendu compte de la qualité de la réalisation.

Le character design, bien que moderne, n'est pas générique et possède un charme qui rend ses protagonistes d'autant plus attachants. L'animation est époustoufflante et commet un sans faute. Que ce soit lors des combats ou lors de simples conversations, on remarque tout de suite l'attention qui a été apportée aux détails. C'est du grand art. Quant à la bande son, son thème principal vous fera frissonner à chaque fois!

Mais le plus important pour moi est le travail réalisé sur l'ambiance. Je me suis rarement senti aussi nostalgique d'un monde imaginaire que de Sword Art Online. Je ne sais pas trop pourquoi, mais quand vous avez fini de regarder un épisode, vous avez juste envie de vous replonger dans l'anime, pas seulement pour l'histoire mais simplement pour son univers. C'est le genre d'histoire que vous aimeriez voir continuer ad vitam eternam, simplement pour le plaisir de vous retrouver dans son univers. C'est cette magie qui rend Sword Art Online si unique et qui caractérise les meilleures fictions. Je n'irais pas jusqu'à dire que son histoire le hisse jusqu'à ce rang, mais son univers et son ambiance ont réussi à lui faire une place dans mes favoris.

Suite ou pas suite?

Long de 25 épisodes, cet anime est composé de deux saisons et se termine d'une façon qui laisse espérer une suite, comme la plupart des animes. Sword Art Online est l'adapation d'un light novel par Reki Kawahara, bien que l'anime prenne quelques libertés par rapport à l'oeuvre originale. Cependant, les lights novels sont déjà bien avancés et pourraient donner lieu à plusieurs saisons supplémentaires pour l'anime.

Il n'y a toutefois aucune confirmation qu'une suite soit prévue et nous ne pouvons que nous croiser les doigts en espérant que le succès de l'anime ait été suffisant pour convaincre ses producteurs.

Toujours est-il que Sword Art Online est d'ors et déjà un classique qu'il serait de mauvais goût d'ignorer. Nul doute que cet anime ne plaira pas à tout le monde, mais les amateurs d'action, de comédie, de fantasy, de MMO et surtout de drama (et qui dit drama, dit souvent romance...) y trouveront leur compte. Si vous ne deviez regarder qu'un seul anime de 2012, c'est Sword Art Online.

Plus d'images