Sommaire

Fermer
thumbnail

Dark Age Of Camelot (DAOC) était un ponte parmi les MMORPG de l'époque pré-WoW, et nombreux étaient les fans qui attendaient le retour de cette franchise mythique. Eh bien, qu'ils se réjouissent, car Mark Jacobs, la principale tête pensante derrière DAOC, annonce que son équipe travaille sur sa suite spirituelle, Camelot Unchained. Demander le financement d'un projet aussi ambitieux qu'un MMORPG via Kickstarter n'est pas courant et la somme demandée est conséquente (2.000.000$), mais Mark Jacobs nous assure qu'il a déjà dégagé un million de dollars de fonds et qu'il en ajoutera personnellement deux millions si la campagne Kickstarter est un succès. Le principal but de cette campagne est de mesurer l'intérêt des joueurs pour ce titre.

Alors, qu'est-ce qui va différencier CU des dizaines de MMO déjà présents sur le marché? Ils ne veulent pas faire un énième clône de WoW, et pour ce faire, certains éléments fondamentaux du jeu les différencieront.

Premièrement, le jeu ne sera pas orienté vers un gameplay "casual." On oublie donc le contenu facile destiné aux joueurs occasionnels : avec CU, le but est de retrouver le sentiment d'accomplissement que l'on éprouve après avoir travaillé dur pour atteindre un objectif. Mark Jacobs veut que la progression des personnages soit lente mais satisfaisante, un peu dans l'esprit des MMORPG "old school."

Deuxièmement, il n'y aura pas de PVE (player vs. environment). Cela va en rebuter certains (dont moi), mais le jeu sera entièrement basé sur un système de RvR (Realm vs Realm), qu'ils appellent TriRealm. Il y aura trois factions que les joueurs pourront intégrer et le jeu sera entièrement centré sur les conflits entre elles. Pour gagner en niveaux, vous ne tuerez pas de monstres : vous devrez faire du PVP (player vs. player), capturer des objectifs et/ou créer (crafter) des objets pour aider à l'effort de guerre. Un système innonvant donc, qui pourrait dérouter, mais qui a le mérite d'être clair : il n'y aura que du PVP dans Camelot Unchained.

Contrairement à la tendance actuelle des Free-To-Play, CU aura un abonnement obligatoire, mais sera moins cher que la norme actuelle des MMORPG (qui est d'environ 15 euros par mois).

La campagne Kickstarter doit encore réunir 1.400.000$ en 28 jours pour que le financement du jeu ait lieu.

Si vous voulez en savoir plus sur le jeu ou que vous souhaitez le backer, dirigez-vous vers leur page Kickstarter en cliquant ici!

Plus d'images