Sommaire

Fermer
thumbnail

Voilà une petite semaine que je joue comme un damné à Lords of Football. Ma deuxième saison étant enfin terminée et il est temps pour moi de faire le point. Quel bilan tirer de cette expérience assez inhabituelle ? Ai-je perdu mon temps à gérer les vies et les matchs de tous ces joueurs perturbés, ou vais-je resigner pour une saison supplémentaire ?

Entre deux

Cette petite ville sera votre lieu de vieLords of Football, c'est un simulateur de vie sportive qui se joue en mode "Divin". Vous l'aurez compris donc, il s'agit d'un jeu de gestion ou le joueur gère d'une part, les entraînements et tactiques d'une équipe de football, et d'autre part les loisirs et distractions des joueurs pendant leurs temps libres. Au final je répond à la question que tout le monde se pose par l'affirmative, même si cela ne représente quand même pas la qualité générale du jeu : Lords of Football est bel et bien un mix entre Les Sims et Football Manager !

Ainsi, pendant une semaine en temps réel, j'ai réalisé deux saisons complètes dans le jeu (en jouant beaucoup). Semaine où j'ai géré les routines journalières de mes joueurs, les entraînements, leur santé, leur progression, mais également leur vie privée, leurs soucis, leurs dépendances,... toute sorte d'événements qui complètent la vie d'un joueur de football professionel actuel quoi ! C'était amusement au début, mais à la longue de moins en moins passionant voir répétitif.

Des choix

Ce bon Gilles...Les premiers choix à faire arrivent dés le lancement du jeu, où il faut prendre le contrôle d'une équipe parmis les ligues majeurs de 5 pays européens (Angleterre, Italie, Allemagne, Espagne, France). Les équipes ne sont évidemment pas les officielles, mais sont entièrement personnalisables si le coeur vous en dit ! Du nom de l'équipe à celui des joueurs, en passant par le blason et le maillot, tout est entièrement modifiable selon vos moindres désirs. Pour ma part, je me suis lancé dans l'aventure avec le FC LeBlogJeuVideo avec notamment l'international Bangladais Gilles E. comme gardien, JonhyBleez en milieu de terrain vedette, Washisama en attaquant de pointe...chacun de rose vêtus. Créer cette équipe de A à Z, c'était vraiment très marrant et surtout très facile au vu de la grande accessibilité de ce titre.

Lors de la création de la partie, chaque joueur de l'équipe hérite de compétences et de traits de caractères qui vont le définir tout au long de la partie. Je prend l'exemple de mon JonhyBleez qui sportivement est très lent à la détente, mais très doué pour les tirs et les têtes, et qui au niveau de sa personnalité se montre plutôt timide et réservé, tandis que Péon lui sera quelqu'un de très sophistiqué et ingrat, doué pour les tackles, mais une daube lorsqu'il s'agit de faire une passe. De toutes ces caractéristiques va dépendre le déroulement du jeu et la qualité du jeu sur le terrain ! Lors de la création, je remarque que tout est mis en place de manière un peu humoristique, ce qui donne à Lord of Football un petit côté fun et détendu assez agréable pour le joueur et place directement le décor.

Le quotidien

Pas d'entraînement pour Pada aujourd'huiDans Lords of Football, le calendrier est très simple. Le premier jour on s'occupe des joueurs, le lendemain c'est match ! Et cette suite ce répète jusqu'à la fin de la saison. Le jour réservé aux joueurs est divisé en deux parties, les belles heures consacrées à l'entraînement et la soirée pour la détente.

Lors de l'entraînement, il faut créer différents ateliers afin de répondre aux besoins des joueurs. A vous de voir quels joueurs vous avez envie d'y placer, de voir si vous préférez affininer leurs qualités ou les faire travailler leurs lacunes, sans oublier qu'après quelques matchs, des soirées difficiles, une bonne cuite ou une blessure, certains joueurs pourraient être en méforme et il est sans doute préférable de les envoyer chez le médecin, chez le kiné ou les cantonner à des exercices en salle. Le pannel d'ateliers disponibles est assez complet, d'autant plus qu'il se développe avec le temps et l'agrandissement des infrastructures du club.

Ca y est Washi est ruiné...Une fois le soleil tombé, les joueurs ont droit à leurs temps libres. Le rôle du gamer est de surveiller les activités nocturnes de chaque joueurs pour éviter certaines dérives. Pour cela il faut créer des activités intéressantes et variées qui répondent aux besoins des joueurs et qui permet une meilleure récupération. Mais bon, avec ma chance, Pada mon défenseur central est tout de même devenu un alcoolique accro au sexe après quelques nuits... j'ai du bien le surveiller et lui proposer des activités qu'il affectionne hormis les sorties alcoolisées ou de drague pour le garder heureux et en bonne forme pour les matchs. De temps à autres, je l'ai même dispensé d'entraînement pour le faire participer à des thérapies de groupe que j'avais au préalable organisé. Attention, il ne faut pas non plus oublier les fans du clubs ! Demander à quelques joueurs de participer fréquemment à des réunions du Fan Club dans leurs locaux, de répondre à des questions à la station radio,... augmente la passion des supporters, aide le club à se développer et flatte l'égo de certains participants par la même occasion. Il faut ainsi bien connaître ses joueurs, pour leur proposer les bonnes activités au bon moment sous peine de les voir devenir dépendants à certaines activités et de les voir sombrer ! Anecdote du FC LeBlogJeuvideo, Washisama était tellement dépendant des jeux du casino qu'il s'en est ruiné. Je l'ai chopé en train de voler dans les vestiaires et je vous raconte pas la punition qu'il a ramassé à l'entraînement...

Match of the day

Un peu pauvre les commandes en matchMême si je n'espérais pas autant de profondeur que dans Football Manager et qu'on y retrouve le même style d'images, les matchs se déroulent de manière assez morose dans Lords of Football. On a la possibilité de gérer sa tactique et la composition de base de son équipe d'entrée, mais les options proposées sont assez réduites. Quelques curseurs pour modifier le comportement à adopter, les tireurs de phases arrêtées, la rugosité des intervensions défensives et une faiblarde page d'analyse de l'adversaire. Une fois les joueurs sur le terrain et le match débuté, là aussi les opportunités de stratégie en cours de jeu sont trop réduites à mon goût. Je me suis contenté la majorité du temps de modifier un peu la composition d'équipe en fonction de la fatigue des joueurs et du déroulement du match. De plus, en regardant les matchs plus attentivement, j'ai franchement eu le sentiment que l'IA sortait sa fiche de calculs et réalisait la différence entre la capacité de dribble de mon attaquant et la capacité de tacle de l'adversaire pour donner l'avantage au plus fort.

Cherchez Bastien... il adore ce genre de soirée !Pourtant il faut gagner des matchs, car l'objectif premier c'est d'aller se mesurer aux grands d'Europe en remportant des trophées. Le président du FC LeBlogJeuvideo est un homme assez difficile à satisfaire, il m'a obligé à remplir pas mal de critères de réussite sur cette saison. Mais si je les remplis petit à petit, il n'hésitera pas à me faciliter le travail en organisant de nouvelles activités, en agrandissant les infrastructures du club, en achetant du matériel qui me permettra d'organiser de nouveaux ateliers d'entraînement, faciliter la guérison de mes blessés,... un petit tour par son bureau et sa liste de défis à réussir est aussi très important afin d'augmenter l'intensité des entraînements et mieux répondre aux besoins de l'équipe.

Le coup de sifflet final

Les animations sont vraiment chouettes !Voilà ma deuxième saison terminée. L'expérience était assez passionnante au début, on s'installe facilement dans le jeu grâce à son petit côté décalé, original et comique, mais aussi par l'extrême simplicité de son interface, son gameplay et sa navigation en drag-and-drop. L'imprévisibilité des joueursde l'équipe qui fait tant plaisir aux premières heures de jeu laisse malheureusement sa place à la routine et on se lasse au fur et à mesures que les matchs passent. Même si différentes évènements nouveaux viennent à chaque fois chambouler mes plans, il n'empêche que les actions à réaliser sont souvent les mêmes, les problématiques des joueurs se ressemblent et pire encore les matchs et leur gestion ne relèvent pas énormément l'intérêt à long terme du titre.

Lord of Football n'en reste pas moins un jeu très sympathique, une expérience hors du commun qui propose une bonne dose d'humour et qui reste très abordable financièrement (25€ sur Steam actuellement). D'autant plus qu'il y aura plus que probablement des mises à jours, des ajouts qui vont venir pimenter ce soft dans les semaines ou les mois à venir, j'en suis certain ! J'ai passé un bon moment en jouant, mais je pense prendre une année sabatique avant de resigner dans un nouveau club...

Les +

  • - Originalité du concept
  • - L'imprévisibilité des joueurs hors match
  • - Les animations à la "Sims"
  • - Les possibilités d'entraînements
  • - Le tout personnalisable

Les -

  • - Devient un peu lassant à la longue
  • - Le peu d'options tactiques pour les matchs
  • - La musique de fond très vite énervante
  • - la gestion du calendrier en trois temps

Editeurs : Fish Eagle

Développeurs : Geniaware

Genre : Gestion - Simulation spotive

Multijoueurs : Nop' pas cette fois

Classification : Tout public

Existe sur : PC depuis le 5 avril (Steam) et bientôt sur le PS Store et le Xbox Live

Note : 14/20

Plus d'images