Sommaire

Fermer
thumbnail

Bluestacks, est une entreprise bien sympathique et ce n’est qu’un début... Songez un peu les amis, plus d’un million de personnes l'aime déjà sur Facebook !  Si vous pensez que c’est peu, que ça reste du domaine du kéké, vous venez d’insulter les Luxembourgois, les Monégasques, les Vaticans, Liechtensteinois et Saint-Marinais... Toutes et tous, ensembles, elles et ils ne sont même pas un million de poilus... Dire que Bluestacks est sympathique et liké par une 1 203 547 individus - à l’heure ou on publie cet article - n’a donc rien d'anecdotique...

Aujourd’hui, cette société américaine permet d’utiliser les applications Android sur Mac et PC mais bientôt, à l’image d’autres, comme OUYA, Ils lanceront la Gamepop sur le marché, un nouvel appareil pour recycler les jeux. Ce que certains présentent comme une console tournera sous Android. Si les lignes de la console sont directement inspirées du container du boulevard Pachéco, son contenu et business sont bien diférents. Le business est simple, 6.99 $ par mois et vous bénéficiez d'un accès illimité à un minimum de 500 jeux Android. Les éditeurs qui fournissent du contenu ne sont pas des morceaux de clettes : Gameloft, Glu, Halfbrick, Jawfish Games… Tous les titres sont tirés du catalogue de Google Play. Vous pourrez aussi utiliser votre smartphone comme manette, symathique oué oué mais bon... Dès le 1er juin, cela vous coûtera non pas 100 $ mais 120 $ avec les frais de port. Si vous êtes pressés, que vous souscrivez à un abonnement d'un an et que vous commandez le tout au mois de mai, vous serez gâtés et recevrez la console est une une mannette gratos... Perso, je vais me donner le temps de la réflexion !  

Par ailleurs, si vous savez ce qu'il y a dans le container du boulevard Pachéco... je suis preneur !

Plus d'images