Sommaire

Fermer
thumbnail

Le troisième épisode de la série ne restera pas dans la mémoire vive des gameurs... Qu’en est-il de celui-ci ? Les développeurs polonais de Techland ont pris les choses et le six coups en main pour proposer un FPS plutôt bien foutu et bien moins cher qu’un slip à Knokke ! Ça sent la mort et ça pue la poudre ? On vous souhaite la bienvenue dans cet univers impitoyable... Je ne suis pas sûr que ce soit une “bonne” pour votre avenir mais puisque vous avez décidé de vous ranger du bon côté du flingue et la loi, vous avez accepté le costume de justicier... On va voir tout de suite si c’était une bonne idée !

Les 5 premières minutes

À l’entrée du saloon, trois portes... Une porte “Histoire”, une porte “Arcade” et une troisième : “Duels”. ... Comme je suis plutôt un littéraire, je passe par la première. On verra pour les autres plus tard. Comme je suis roublard, plutôt que lascar, j’opte - dans le second tiroir - pour le mode “Normal” et laisse aux pistoleros le mode “Difficile” et en découvre un troisième en filigranes... Comme il ne s’agit pas du mode “Vous avez peur des armes à feu même si la seule gâchette que vous ayez jamais dans les pognes est celle de la manette de votre console” mais du mode “authentique” qui s’annonce aussi facile qu’une victoire d’étape au Tour de France en ne s’aidant qu’avec du Nesquick, je confirme et opte donc pour la normalitude... Quand Silas, le chasseur de primes que vous incarnez, s’installe au bar, il est rapidement identifié. Vous ouvrez alors l’album de vos souvenirs et attaquez avec le récit - inspiré de l’Histoire - de la traque et de la mise à mort de Billy The Kid et de ses maudits Regulators...

“Il était une fois à Stinking Springs”.

Vous êtes Silas, à la fois porte parole et porte flingues de ce titre... En selle Marcel, à selles les autres... Ca va chier au Far West ! Silas raconte l’Histoire, l’enjolive, se donne le rôle du bon, laisse ceux du truand et de la brute à d’autres... Au fil de son récit, il emmène ses auditeurs sur des fausses pistes, donne sa vérité, sa vision. Il faudra s’habituer aux demi-tours, aux tunnels du temps ! Un exemple : il raconte le sauvetage de Billy The Kid et puis tourne sept fois son gun dans son holster et nous dit que la vérité, ça ne s’est passé comme ça... C’est un choix scénaristique intéressant : comme pour Secret Story - très culturelle émission de TF1 - la voix joue un rôle fondamental. Le reste du son est à l’avenant, intéressant...

large

Ambiance

Vous n’échapperez à aucun des codes du genre, ce qui n’est pas plus mal... Je sais qu’un certain paysan de la rédaction a découvert l’auto-sexualité avec “La Revanche de Custer”, titre vaguement inspiré du western, … Ici, rien de tout cela on est dans le concret : les portes du salon qui s’ouvrent et se ferment en grinçant, le fétu de paille qui traverse la rue désertée à l’heure fatale, la minée abandonnée... L’ambiance est plutôt bonne, les graphismes aussi si ce n’est les vaches qui semblent avoir été piquées dans le sac des Duplo de mon cadet.

large

L’arsenal

Pour faire régner la loi, oubliez le code et prenez vos armes... Dans votre besace, une série de pistolets, l’une ou l’autre carabine et de la dynamite... La seule dentelle qu’on peut voir dans ce jeu est celle qui décore les cercueils de vos ennemis, pour le reste, on fait dans l’efficacité pure en restant prudent... Vos adversaires ne sont pas des bandits manchots. Les boss de fin de niveau sont très rapides, il ne suffira plus de tirer pour vous en débarasser, vous devrez - ni trop vite, ni trop lentement - approcher votre main de la crosse de votre arme, viser, tirer... Avec quelques QTE, et la gatling, on termine le tour de cet arsenal et des manières d’en terminer avec les mauvais.

De la bagarre et de l’Histoire

Le scénario du jeu est brodé (fidélement ou pas, je n’en sais rien), sur des éléments historiques. En évoluant dans le jeu, vous pourrez découvrir d’autres fragments historiques, d’autres personnages qui hantent l’imaginaire collectif... Bref, voici un jeu plutôt intéressant à un pix tout à démocratique... Profitons-en, c'est beaucoup plus rare qu'une pompe à essence à Stinking Springs!  

Les +

  • Ambiance
  • Nerveux, racé
  • Durée de vie honorable
  • T'as vu ce que tu as pour ton argent ?

Les -

  • Sous-titres parfois illisibles
  • Peu de variations autour des boss
  • Les vaches
  • Reste très linéaire

Editeurs : Techland

Développeurs : Ubisoft

Genre : FPS

Multijoueurs : Non, il y a même une pétition !

Classification : 16

Disponible en téléchargement sur : PC, PS Store, Xbox Live

Note : 15/20

Plus d'images