Sommaire

Fermer
thumbnail

Il fût un temps pas si lointain où la possibilité de tester un jeu de tir développé par Insomniac Games et estampillé d'un gros logo EA m'aurait directementchauffé le slip et bouffé les entrailles jusqu'au moment d'entrer le disque dans la console. Les temps ont malheureusement bien changés, nous avons vécu de grosses déceptions et malgré les belles promesses faites par l'éditeur tout au long de la promotion de FUSE, c'est tout avec une certaine réserve que je me suis lancé dans l'essai de ce TPS coopératif. Je me dois de vous dire maintenant que cette réserve était plus que largement justifiée et que sans elle, je serais tombé de très très haut...

Le jeu SF du pauvre et du pas marrant

Le Fuse est instable. Comme son développeur ?Il fût un temps où les jeux développés par Insomniac Games étaient des références sur le marché, tant sur PSOne (avec Disruptor ou la saga Spyro bien plus connue), que sur PS2 (avec la saga Ratchet & Clank). Sur PS3 c'était certes moins top, mais je continue de garder un bon souvenir des deux premiers "Resistance" par exemple. Cette fois, à l'aube de cet été 2013, c'est avec un TPS coopératif bourré d'action qu'Insomniac Games a tenté de nous surprendre. Je vous l'annonce directement : En vain à mon grand désarroi ! Même le changement de nom en plein cours de réalisation n'y aura rien fait non plus. Overstrike devenant Fuse l'année passée, le jeu en est resté d'une banalité aussi triste que déconcertante.

Eliminer Raven et ramener le Fuse, c'est tout ce qu'on demande !Déjà, l'univers et le scénario mis en place sont un peu trop légers pour être convaincants ou intéressants. Dans le monde futuriste où se déroule l'histoire, il faut rapidement comprendre que le Fuse est une matière énergétique très instable récemment découverte, que de nombreux scientifiques cherchent à la contrôler dans un but lucratif et qu'elle représente une forme de pouvoir infini pour celui qui la possède. Moi, en tant que joueur, je contrôle une équipe de plusieurs commandos d'élite nommée l'Overstrike 9. Celle-ci est envoyée dans plusieurs laboratoires à travers le monde (au Pakistan, en Chine, ou profondément enfuis sous la mer), pour contrer la milice "Raven" venue dérober le Fuse présent dans ces gigantesques unités de recherche afin de dominer/détruire le monde ou quiconque s'opposerait à elle. Les méchants sont venus en nombre et je n'ai pas droit à des ranforts. Ma seule chance de rétablir la situation, de sauver un maximum le personnel et de sauver les installations, c'est de gérer correctement le Fuse qui par chance est aussi utilisé à la fabrication d'armes puissantes à ramasser au fil de l'aventure ! Au final, il faut que je bute un vilain mutant russe despotique et une méchante chintoque frustrée, le tout avant que les stations ne volent en éclat. Vous l'aurez compris, la complexité du scénario est à la portée du premier gosse venu.

Môôôsieur à peur des chats ! Hum...Au fil de la progression, j'en suis également venu à douter sur orientation que les développeurs avaient voulu donner à leur jeu à la base. La mise en place, le desing ou la mise en scène sont apportées de manière assez sérieuse, avec un petit côté héroïque survitaminé certes, mais sans exagérations. Cependant, certains éléments comme les stéréotypes incessants, les personnages caricaturaux, ou les dialogues ridicules me laissent penser que j'ai à faire à un jeu décalé ou parodique, un soft à l'humour particulièrement lourd. En jouant à Fuse, je suis très surpris lorsqu'on me rabat les oreilles avec une multitude d'expressions risibles par tant de nullité ou encore lorsque le sujet s'étent avec la peur des chats du plus costaud des héros par exemple ! Que viennent faire ce genre de dialogues dans un tel jeu ? Pourquoi ne pas réaliser alors l'entierté de Fuse dans ce genre ? Je suis toujours aussi perdu dans le style de jeu auquel jeu viens de jouer et je me pose toujours ces mêmes questions après avoir terminé une première fois le jeu... On a un peu l'impression, passez moi la délicatesse de mes mots, d'avoir le cul entre deux chaises.

L'Overstrike et les gros méchants

Mieux vaut seul que mal accompagné !Il fût un temps où parler d'un TPS coopératif aurait fait penser à un jeu de stratégie pure, où il faut gérer plusieurs personnages et la gestion intelligente des compétences de personnages était primordiale pour une progression fluide. En juin 2013 dans Fuse, il n'en est rien... Comme je vous le disais, le joueur incarne la team Overstrike 9, composée de deux hommes et de deux femmes aux caractéristiques différentes : Un tank (Dalton Brooks), un sniper (Jakob Kimble), un soigneur (Isabelle "Izzy" Sinclair) et un assassin furtif (Naya Devraux). Des avatars sans âmes ni aucun intérêt notables puisque en solo il n'ont pas de cerveaux ! A la base, chaque soldat de la team devait bénéficier de compétences et d'armes spécifiques, mais j'ai vite remarqué que, même après les avoir équipe d'armes spéciales Xenotech au Fuse, ils n'utiliaient pas réellement ni utilement leurs pouvoirs pour le bien et la survie de la team. J'ai fait le jeu tout seul (l'aide de coéquipiers étant très réduite) et principalement avec le même personnage puisque switcher le combattant jouable s'avère également inutile. Pire encore, vu que l'intelligence artificielle des gars que vous ne gérez pas est particulièrement lamentable voir suicidaire à certaines étapes du jeu, il faut garder un oeil constant sur eux afin d'aller les réanimer si besoin était ! Je vous raconte pas la galère à certains moments...

Ca c'est un ennmi qui se cache !Heureusement les ennemis face à moi ne sont pas des modèles d'intelligence non plus. Ils sont peut être très nombreux sur un même écran, ils n'en restent pas moins particulièrement bêtes, toujours les mêmes et souffrant des mêmes points faibles. Dans Fuse, on passe donc son temps à abbattre des vagues successives de soldats, plus ou moins solides en fonction de leur équipement ou armure. D'un simple fantassin au gros mécha, de l'hélicoptère mitrailleur aux araignées bioniques explosives, rares sont ceux qui posent problème une fois qu'on trouve le point sensible de leur armure. Et Je ne vous parle pas des boss et des mini-boss, qui eux sont très longs et pénibles à descendre uniquement... Enfin, ils ont au moins le mérite de m'apporter quelques points d'EXP, que je pourrai tôt ou tard échanger contre de nouvelles capacités qui m'aideront a être plus résistant, à porter plus de munitions, ou agrandiront la puissance de mes armes ou celle de mes alliés !

Va le réanimer avant qu'il ne claque ce boulet !De ces faits découle malheureusement le constat que Fuse est un jeu très bourrin et particulièrement répétitif. Je me planque derrière un mur, je cherche le headshot ou la zone sensible de mes nombreux ennemis puis je passe dans la salle suivante. Mon grand regret reste que les capacités des héros, pourtant pas mal pensées, ne sont pas vraiment mises en avant. Dalton pouvant créer un bouclier, Naya devenant invisible, Izzy proposant des lieux de restauration, Jakob en tir à distance, je me désole que l'intelligence artificielle des personnages n'aie pas été plus travaillée pour une meilleure collaboration, car la combinaison des utilisations de leurs pouvoirs ou différentes armes Xenotech aurait été très intéressantes dans certaines passages plus complexes du jeu. Normal aussi me direz vous, c'est un TPS coopératif...

L'unique et court intérêt

Entre potes et en hard, là ça devient marrant !Il fût un temps ou un TPS coopératif aurait pu nous occuper des semaines voir des mois entiers. Si Fuse vous occupe plus de 16 heures, c'est que vous êtes un grand courageux ! Comptez donc 8 heures pour faire éventuellement une première fois le jeu en solo, (c'est bien de le faire une fois pour connaitre un peu le déroulement des choses, mais c'est optionnel) et 8 heures pour le faire une fois en coop avant d'en avoir ras-le-bol définitivement et de le mettre au placard. Si vraiment vous manquez de temps, vous pouvez réellement zapper le mode solo, puisque l'unique intérêt de Fuse est au final de faire une fois le jeu en mode coopératif, mais entendons nous bien la dessus d'abord...

Les armes Xenotech bien utilisées c'est jouissif !Fuse peut se montrer agréable et intéressant dans l'unique cas ou vous invitez 3 de vos amis en qui vous avez le plus confiance et que vous lanciez la campagne dans la difficulté la plus ardue. C'est à ce moment là que la stratégie devient nécessaire, la communication primordiale et l'entraide indispensable pour l'utilisation des armes et des pouvoirs de manière intelligente. C'est en effet en se mettant des défis de haut niveau (comme la collecte des trophées et succès) en coopération avec des amis, que Fuse proposera son meilleur visage. Les longs châpitres de Fuse proposeront un réel défi dans ce mode de difficulté qui vous obligera à sortir le meilleur de vous même et de vos potes ! Il n'empêche que le jeu fini en coopération, on en a marre, il n'y a aucune rejouabilité et on l'enferme à double tour dans un fond de tiroir.

Du passé dans le futur

On se croirait en 2008 au vu des graphismes !Il fût un temps ou un TPS aurait pu nous faire rêver, nous en mettre plein la vue de part sa qualité graphique, son concept de jouabilité novateur, sa mise en scène hollywoodienne ou ses grands thèmes musicaux. Dans Fuse, il n'y a rien de tout cela non plus. L'insomniac Engine 4.0, moteur graphique pourtant spécialement conçu pour ce titre, est loin de nous en mettre plein les mirettes. Il fait son travail et pas un pet de plus. J'ai remarqué que lorsque trop d'ennemis s'affichaient sur un même écran ou qu'il s'y passe trop d'actions, de nombreux ralentissements me gâchaient la partie. C'est peut être du à la vieillesse de ma PS3 également qui joue, mais Fuse n'en reste pas affligeant visuellement, le background, les animations, toute la touche graphique est généralement décevante et semble dater de plusieurs années.

Un mini-boss mécha ! Son point faible, c'est la réserve dans son dos !Même constat pour les bruitages et les muisques, qui répondent simplement présentes à l'appel, mais sans réellement accompagner l'action, la rendre plus intense, où nous donner l'impression de posséder des armes hyper-puissantes. Quant aux dialogues, on se croirait dans un vieux sitcom américain à faible budget. Les voix collent assez bien aux personnages, elles sont assez cridibles et potables mais l'écriture des textes reste comme je vous l'ai largement expliqué à redéfinir obligatoirement. Le gameplay sauve un peu la donne bien qu'il date également d'un autre temps. Il ne faudra que quelques minutes au commun des mortel n'ayant jamais touché un pad pour en comprendre et en maîtriser toutes les subtilités et devenir une véritable machine à tuer. Il reste assez complet, efficace et semblable à ce qui se fait actuellement dans les autres jeux qui se disent TPS/tir/Action, mais n'offre pas le moindre petit brin de nouveauté ou d'originalité.

Overstrike sans moi la prochaine fois

Remet le Fuse dans son réceptacle avant que ça ne pète !Il fût un temps où Fuse aurait pu plaire à de nombreux joueurs. Aux premières heures d'arrivée de la PS3 et de la Xbox 360 peut être. Vous l'aurez compris, ce n'est vraiment pas le jeu de l'année. Fuse partait pourtant avec des bonnes idées et de bonnes intentions, mais force est de constater que : rien ne colle, c'est répétitif, on ne sait pas trop à quel genre de jeu on a à faire. Est un TPS ? Un jeu d'action pur bourrin ? Une blague ? Même si une courte partie de Fuse n'est pas désagréable ni exigente, il s'avère que ses lacunes, ses manquements (notamment au niveau de son contenu et de son desing), son manque de soin et de profondeur dans le background, sa réalisation datant d'une autre époque et la définition d'une vraie trame de développement se font beaucoup trop sentir et pourrissent un peu l'expérience de jeu.

On repassera hein...En conclusion, nous avons donc droit de sauver le monde d'une menace terroriste dans un gunfight super bourrin long d'approximativement 8 heures, et ce sans vraiment avoir recours aux spécificités techniques et tactiques des héros nous accompagnant. Fuse se montrera uniquement intéressant si vous avez l'occasion d'y jouer entre amis et de vous lancer l'objectif de faire le jeu à 100% dans le mode de jeu plus difficile, mais que les choses soient bien claires entre vous et moi, ça ne justifie quand même pas une dépense 55€ hein !!!

Les +

  • - Amusant entre potes
  • - Prise en main directe
  • - Les armes Xenotech au Fuse
  • - L'idée des compétences de base

Les -

  • - Réalisation préhistorique
  • - Trop bourrin et répétitif pour un TPS
  • - Capacités des personnages insuffsamment exploitées
  • - Manque de personnalité, pas de style assumé
  • - Manque de mise en scène grand spectacle
  • - Les arbres de compétences trop similaires d'un héro à l'autre

Editeurs : Electronic Arts

Développeurs : Insomniac Games

Genre : TPS / Tir / Action

Multijoueurs : Jusqu'à 4 joueurs

Classification : Déconseillé aux -18 ans

Existe sur : PS3 et Xbox 360

Note : 11/20

Plus d'images